"On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui", une citation bien mal comprise

800px-Pierre_Desproges17.jpg

Il ne se passe quasiment pas une semaine sans qu'un comique ne subisse à juste titre les foudres des médias et du grand public pour avoir pris pour cible une minorité rejetée ou une personnalité frappée par un drame intime et douloureux. Craignant qu'on leur intente un procès en sorcellerie pour manque d'humour, caractéristique que nous sommes apparemment les seuls à considérer comme une qualité, de nombreuses personnes qui s'émeuvent légitimement de ces débordements préfèrent malheureusement modérer leurs propos en citant la fameuse phrase de Pierre Desproges : "On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui."

La plupart des gens qui utilisent cet aphorisme facile souhaitent généralement signifier que l'on peut tourner n'importe quel sujet en dérision, à condition de ne pas s'en prendre nommément à un individu ou à une communauté qui risquerait d'en être blessée. Ils commettent malheureusement de ce fait une grossière erreur d'interprétation. Il suffit en effet de se référer à la version originale de cette phrase prononcée par Pierre Desproges lors d'un réquisitoire du "Tribunal des flagrants délires" pour constater que ses motivations étaient fort différentes :

Alors le rire, parlons-en et parlons-en aujourd'hui, alors que notre invité est Jean-Marie Le Pen. Car la présence de Monsieur Le Pen en ces lieux voués le plus souvent à la gaudriole para-judiciaire pose problème. Les questions qui me hantent, avec un H comme dans Halimi sont celles-ci :

Premièrement, peut-on rire de tout ?

Deuxièmement, peut-on rire avec tout le monde ?

À la première question, je répondrai oui sans hésiter, et je répondrai même oui, sans les avoir consultés, pour mes coreligionnaires en subversions radiophoniques, Luis Rego et Claude Villers.

S'il est vrai que l'humour est la politesse du désespoir, s'il est vrai que le rire, sacrilège blasphématoire que les bigots de toutes les chapelles taxent de vulgarité et de mauvais goût, s'il est vrai que ce rire-là peut parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables et fustiger les angoisses mortelles, alors, oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout. De la guerre, de la misère et de la mort. [...]

Deuxième question : peut-on rire avec tout le monde ?

C'est dur… Personnellement, il m'arrive de renâcler à l'idée d'inciter mes zygomatiques à la tétanisation crispée. C'est quelquefois au-dessus de mes forces, dans certains environnements humains : la compagnie d'un stalinien pratiquant me met rarement en joie. Près d'un terroriste hystérique, je pouffe à peine et, la présence, à mes côtés, d'un militant d'extrême droite assombrit couramment la jovialité monacale de cette mine réjouie dont je déplore en passant, mesdames et messieurs les jurés, de vous imposer quotidiennement la présence inopportune au-dessus de la robe austère de la justice sous laquelle je ne vous raconte pas.

À la lecture de ces quelques lignes, il ne fait aucun doute que le seul message de Pierre Desproges était qu'il avait des difficultés à rire en compagnie de personnes dont il jugeait les idées trop extrémistes. Seul un ignorant ou un fieffé hypocrite pourrait prétendre que ce texte témoigne du moindre désir de ménager les victimes du lobby pro-humour qui se sentent chaque jour atteintes dans leur intégrité physique et morale par les nombreuses plaisanteries douteuses distillées par les médias et le show business.

Les derniers sceptiques qui persistent à utiliser hors de son contexte ce qui est manifestement la seule phrase qu'ils connaissent de Pierre Desproges feraient bien de consulter l'oeuvre de ce pitre dans les bibliothèques qui le tolèrent encore. Il s'apercevront ainsi que durant toute sa carrière, ce dernier n'a jamais hésité à prendre comme sujet de plaisanterie des personnes et des groupes clairement identifiables parmi lesquels on pourrait citer en vrac les juifs, les coiffeurs, Tino Rossi, Jean-Edern Allier, Bernard-Henri Lévy, les handicapés, François Mitterrand, Rika Zaraï, les designers de mode, Konrad Lorenz, Jacques Mesrine, les étudiants en lettres, Léon Schwartzenberg, Charles De Gaulle, Michel Leeb, les footballeurs, Roland Barthes, les pangolins, les femmes, Jacques Séguéla, le maréchal Pétain, Dieu, Luis Rego, Jean-Paul Sartre, le groupe Indochine, Marguerite Duras, Charles Trenet, la famille Grimaldi, Jean-Marie Le Pen, Louis Mermaz, Francis Huster, Chantal Goya, les Provençaux, le mime Marceau, les noirs, Georges Marchais, Philippe Sollers, les jeunes, les retraités, les gens qui ferment le bouton du haut de leur polo, les animateurs de radio libre, les Arabes, Marcel Cerdan père et fils, Renaud, les communistes, Charles Pasqua, Himmler, Brigitte Bardot, Michel Droit, Isabelle Adjani, les chanteurs, les extra-terrestres, les enseignants, Karl Marx, Pierre et Marie Curie, les catholiques, Francis Lalanne, Pierre Mauroy, Patrick Poivre d'Arvor, les socialistes, Le Monde, Minute, Patrick Sabatier, Jean Giraudoux, les Belges, Aragon, Robert Badinter, les anciens combattants, les Soviétiques, Daniel Cohn-Bendit, Guy Lux, l'Académie française, Catherine de Médicis, Andreï Sakharov, les épiciers français, Raymond Barre, Paul Claudel, Georges Brassens, Pie XII, Le docteur Petiot et les résistants, sans oublier sa propre femme et ses propres enfants.

Utiliser une citation de Desproges pour poser les limites de l'humour alors que ce dernier les franchissait systématiquement en connaissance de cause s'avère particulièrement ironique, chose que nous ne pouvons évidemment pas tolérer. Nous souhaitons viscéralement que les personnes qui s'offusquent des dérapages des comiques se rendent compte que c'est le rire lui-même qu'ils combattent, et que l'on ne peut remporter un combat en diffusant les citations de ses propres adversaires.

La lutte contre l'humour mérite une bien meilleure figure emblématique que Pierre Desproges.

Yvette CHARTIER (non vérifié) on September 23rd 2016

Salut à toutes et à tous

J’ai été victime d’une arnaque et une personne m’a aidée et j’ai été remboursée

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Je me nomme Yvette CHARTIER, Je suis Française, j’habite à LYON Rue Sainte-Catherine et je me suis fait arnaquer par une personne que j'ai rencontrée en France lors d’un dîner. En effet je suis fille unique d’une famille jadis très heureuse. Après la mort de mes parents dans un accident de circulation, j’ai donc bénéficié des actions que mon papa avait dans certaines entreprises Française et Canadienne. Le 26 Mars 2016 lors d’un dîner dans le Restaurant Neuvième Art de Lyon Rhône, j’ai fait la connaissance d’un certain Mr Dallas K. Hillman, célibataire très mignon, élégant et romantique. Il m’avait dit qu’il était Franco-ivoirien et faisait le commerce des objets d’arts. Je vous avoue que ce Monsieur m’a séduit et très rapidement je suis tombée amoureuse. Il m’informa ce soir-là que le lendemain qu’il allait effectuer un voyage en Afrique pour la collection des objets d’arts et qu’il devrait rentrer en France après deux semaines. C’est comme ça que nous avions gardé contact. Tous les soirs il m’appelait et nous discutions souvent sur Skype. C’est un Monsieur qui a gagné ma confiance en moins d’une semaine, en qui je rêvais construire ma vie de couple. Un soir après notre conversation au téléphone, il me rappela vers trois heure de matin et me faisait comprendre qu’il a été victime d’un cambriolage dans son appartement et qu’il n’avait plus d’argent et que les cambrioleurs ont tous emporté, même sa carte bancaire et me demanda de lui venir en aide et qu’à son retour en France qu’il rembourserait. Aveuglé par l’amour que j’éprouvais pour lui, j’ai commencé par lui envoyé de l’argent par Western Union. Il m’a pris au total 67800 euros avant que je ne me rends compte que c’était un imposteur, escroc qui créait des histoires pour me soutirer de l’argent. En réalité ce Monsieur était ivoirien et appartenait à un réseau d’escrocs de haut niveau qui opère en Europe. Leur mode d’action consiste à gagner la confiance des honnêtes citoyens. Après cette étape il confit les coordonnées des victimes à un autre réseau basé en Afrique qui rentre en contact avec les victimes pour se faire passer comme étant la vraie personne et qui arrive à vous soutirer de l’argent. C'est ainsi que je suis rentée en contact avec l’Interpol de France pour déposer une plainte. Ses derniers ont rapidement pris contact avec leurs homologues de l’Afrique notamment l’Inspecteur Général DIDIER BUCCHO qui coordonne les activités de l’Interpol depuis L’Afrique. Grace aux différents mails que j’ai échangés avec eux, contact téléphonique et les bordereaux de transfert de fonds, ce réseau d’escrocs a été démantelé et j’ai été remboursée. C’était comme si je venais de renaître. Je sais que des milliers de personnes se font arnaquer tous les jours. Alors si vous êtes victime d’une arnaque sur internet, arnaque au sentiment, arnaque bancaire ou toute autre forme d’arnaque contactez les éléments de l’Interpol (Office Centrale de Lutte Contre la cybercriminalité), ils sauront vous aider à mettre la main sur votre escroc et engager la procédure de remboursement.

E-mail : interpol.division.oclcc@gmail.com / interpol.division.oclcc@outlook.fr

Cordialement Yvette CHARTIER

Laurent (non vérifié) on September 14th 2016

Pour info, il fut, bien plus tard que ce fameux réquisitoire, demandé à Pierre Desproges de préciser sa pensée sur ce fameux "Peut on rire de tout et avec tout le monde ?"
Voici ce qu'il déclara alors, dans son style inimitable.

« J’aime bien rire de tout mais pas forcément avec tout le monde.
Je veux dire que je préfère rire d’Auschwitz avec un juif que de jouer au scrabble avec Klaus Barbie. »
Pierre Desproges sur France Inter

benoitsuzane (non vérifié) on August 25th 2016

Bonjour,
Véritable témoignage d´un sérieux prêt acquis
Lorsque les banques ou les proches ne peuvent vous suivre, il est bon de savoir qu'il existe une entraide quelque part.Suite à de nombreux rejets de dossier par les banques j´ai eu mon prêt de 45.000€ par l´intermédiaire de Mme Suzanne BENOIT qui m´a mis en contact avec un Monsieur intègre du nom André SCHNEIDER. Au départ je n´y croyais pas mais ma curiosité m´a poussé à essayer mais finalement j´ai pu obtenir ce prêt. Je viens de ce part vous informé pour que désormais vous sachez à qui vous adressez quand vous serez dans le besoin.
Son email: pfinanceschneider@gmail.com
Contacté-le si vous êtes dans le besoin.

bouchesidonie (non vérifié) on July 26th 2016

Bonjour,

Je comprends votre étonnement ! Pourquoi ne pas déposer plainte comme moi alors qu’on a été escroqué ? Les moyens à la disposition de votre commissariat ne sont tout simplement pas suffisants par rapport à la technicité de l’escroquerie, même si les policiers parviennent à identifier une adresse IP, que feront-ils si cette IP est hébergé en France ou pire en dehors de l’UE ? L’agence la mieux à même de prendre en compte votre plainte est forcement l’Office Central de Lutte contre la Cybercriminalité (OCLCC / tél : 01.58.14.73.98) basé en Afrique en collaboration avec les agents de renseignements à travers le monde entier .Elle dispose de l’expertise en la matière et à déjà fait ses preuves à travers l’Afrique, L’Europe, l’Amérique ainsi que les caraïbes en arrêtant plusieurs escrocs dont les victimes ont été remboursés et dédommagés à la suite d’une procédure judiciaire engagés contre ces derniers. Alors n’hésitez pas à les contacter si vous aviez été victime d’arnaque comme moi ou d’une arnaque aux sentiments, héritages, bancaires, de prêt entre particulier ou encore tout autre arnaque à leur adresse ils vous aideront à mettre la main sur votre escroc et engager les procédures pour votre remboursement ainsi qu’un dédommagement selon le cas.

E-mails : officeclcc@yahoo.com / officeclcc@europamel.net

Vos mails, sms, appels et différentes plaintes seront les bienvenues.
Tous ensembles sauvons les victimes d’arnaques et luttons contre ce fléau qui détruit nos familles.

lapierre antoinette (non vérifié) on May 26th 2016

Temoignage d'obtention d'un prêt entre particulier

Je ne croyais plus au prêt d'argent car toutes les banques rejetaient mon dossier; en effet j'étais fiché par ma banque. Mais un jour une amie m'a conseillé un prêteur particulier dont elle m'a donné l'e-mail. J'ai tenté le coup avec lui en lui adressant un mail puis ça a marché. J'ai eu la bonne personne un honnête prêteur particulier que je cherchais depuis des années. J'ai obtenu mon prêt qui me permet de bien vivre actuellement et je paye régulièrement mes mensualités. Vous pouvez le contacter si vous êtes dans le besoin d'un prêt pour diverses raisons personnelles. Deux de mes collègues ont également reçu des prêts sans aucune difficulté.
Voici son E-mail: jetlaris@gmail.com
Dites lui que vous venez de la part de ANTOINETTE et vous aurez gain de cause à coût sure.

Plus d'infos Tel: 07 87 34 99 37 Laissez lui un SMS en cas d'absence

Epicalie (non vérifié) on December 26th 2015

"Seul un ignorant ou un fieffé hypocrite pourrait prétendre que ce texte témoigne du moindre désir de ménager les victimes du lobby pro-humour qui se sentent chaque jour atteintes dans leur intégrité physique et morale par les nombreuses plaisanteries douteuses distillées par les médias et le show business. "

Une citation qui peut être utilisée et traduite de façon différente, peut alors mise dans un autre contexte permettre de protéger et défendre une idée.

Si son créateur n'est pas doué de la même limite doit on alors la lui retirer ? Que fait on de Rousseau abandonnant ses enfants qui a écrit l’Émile ? Voltaire homophobe, islamophobe, anti-juif, misogyne ... qui prônait la tolérance? ... Einstein pacifiste qui a contribué à la bombe atomique ! Et ce n'est qu'un échantillon d'exemples.

Anonymous (non vérifié) on April 25th 2014

M'ouais, j'ai encore du mal à voir en quoi la phrase est mal utilisée ?
Desproges ne l'a certainement pas utilisée pour ménager qui que ce soit, la dessus on est d'accord. Mais en quoi ça justifie le fait que ce soit "mal utilisé" aujourd'hui ? Vu qu'au final, dans le contexte utilisé, c'est exactement pareil : Les humoristes, comme vous le dites, atténue leur prise de position par le biais de cette phrase JUSTEMENT pour contenter la précieuse mondanité française, elle qui ne donnait pas envie à desproges de rire justement.

Mais peut-être est-ce dû à un mouvement de "bien pensants" qui veulent créer une forme d'exception élitiste autour de desproges...

Anonymous (non vérifié) on October 29th 2014

Desproges ne cherche pas à atténuer une prise de position. Au contraire. Dans son sketck, le sens est "je peux rire de tout, mais je ne veux pas avec lui".

Anonymous (non vérifié) on March 14th 2013

Tu es trop con, le rire c'est la vie

Marie-Agnès (non vérifié) on November 21st 2008

Tu as oublié "les étrangers" dixit Desproges dans "les étrangers sont nuls" éditions Points. Quelques exemples :

"L'Anglais est appelé ainsi à cause de ses traits anguleux. C'est pourquoi les Anglais sont tous des angulés. Tandis que le porc, lui, est un ongulé comme le Français."

..."Aujourd'hui, il y a deux sortes d'Irlandais. Les Irlandais du Sud, qui sont à l'ouest de l'Angleterre, et les Irlandais du Nord, qui sont en dessous de tout."

"A l'instar de la vache, l'Espagnol va au taureau dès les premiers beaux jours. C'est la corrida"

"Les Italiens sont tous des voleurs... Personnellement, il m'arrive souvent de voyager à travers l'Italie. Eh bien, je peux témoigner qu'on ne m'a jamais rien volé. Quelle chance inouïe, ne croyez-vous pas ?"

"Pour se nourrir, les japonais mangent du riz sans blanquette ! J'en ris encore."

Etc, etc...quel ongulé de Français ce Desproges !

Camille (non vérifié) on August 24th 2009

"La plupart des gens qui utilisent cet aphorisme facile souhaitent généralement signifier que l'on peut tourner n'importe quel sujet en dérision à condition de ne pas s'en prendre nommément à un individu ou à une communauté qui risquerait d'en être blessée. Ils commettent malheureusement de ce fait une grossière erreur d'interprétation."

Pire ils commettent une erreur de français, on rit "DE quelque chose". Ils comprennent la phrase comme si elle était "On peut rire de tout mais pas de n'importe qui". Un article n'était pas nécessaire (bien qu'intéressant). La phrase de Desproges ne prete pas à confusion et je suis encore étonnée de voir qu'elle a pu en causer.

un ongulé (non vérifié) on December 13th 2011

tu as oublié qu'il se moquerait surement de toi en voyant ta page,

tu dois être je pense un grand susceptible, lorsque tu le cites il dit clairement: "peut on rire de tout? oui sans hésiter". Cette seul phrase est suffisante pour dire que d’après lui on peut rire de tout, après la seconde partie est je te l'accorde mal interprété, mais ton plaidoyer est contre le fait qu'on puisse rire de tout et il le dit clairement que lui pense que oui, donc les humoristes peuvent aisément reprendre cette citation.

Anonymous (non vérifié) on August 30th 2012

Impressionante myopie. Savoir lire n'est pas seulement déchiffrer les lettres, c'est surtout comprendre le sens des mots. Ce texte est clairement en défense de la liberté de l'humour et en aucun cas un plaidoyer contre le fait qu'on puisse rire de tout. D'où je viens on dit: tu as perdu une bonne occasion de te taire.
Revenant à la magnifique phrase de Desproges, je ne connaissais pas ces origines telles qu'expliquées ici, mais mon interpretation a toujours été que l'on ne peut pas rire de tout EN LA PRESENCE de n'importe qui. Et ce dans le sens que l'on ne raconte pas de blagues sur les cancéreux devant quelqu'un qui viens de perdre un être cher du cancer, par exemple. Ce qui ne veut pas dire que l'on ne puisse jamais faire des blagues sur le cancer ou les cancéreux.

Anonymous (non vérifié) on May 16th 2014

"Chimiothérapie, métastases, Professeur Schwartzenberg, espoir : cherchez l'intrus !"
Desproges l'aurait-il dit s'il n'avait pas été lui même atteint ? Au risque de scandaliser ceux qui ont vécu la perte d'un être cher ? Je crois que oui.

Anonymous (non vérifié) on January 02nd 2014

le pire c'est qu'on peut faire une blague sur le cancer devant un cancereux mais pas devant ses proche

Anonymous (non vérifié) on May 30th 2012

Tu as pris l'argumentation tout à fait à l'envers, l'auteur est bien évidement du côté des humoristes.

ericuicui (non vérifié) on January 19th 2013

quand je lis ça je suis mort de rire!
et oui j'aime à penser que ces de l'humour contre le rire!

Anonymous (non vérifié) on February 08th 2014

Mort aux cons ! Le rire engage celui qui rit, personne n'est forcé à la contraction des zygomatiques. Il faut être tombé bien bas pour défendre "la mort du rire".